top of page

La société du "paraître"



Je me sens inspiré ce matin par cette notion du "paraître". Ras le bol ! Je ne vais pas reparler de mes opinions au sujet des selfies à outrance et des vidéos avec filtre et sourires de façade car j'ai déjà écrit sur ce sujet. J'étends mes questionnements sur ces émotions, ces états intérieurs qu'on nous demande de masquer, surtout dans le monde du travail. Il est normal de pleurer la disparition d'un proche mais à condition que cela ne dure pas, sinon cela devient lourd. Normal aussi de craquer après un burn-out mais au bout d'un moment, il faut se remettre sur pieds. Qu'est-ce qui se cache derrière cela ? Pourquoi doit-on faire semblant d'aller bien quand au fond de soi, c'est la tristesse et la douleur qui sont ressentis. Qu'est-ce qui dérange à ce point ? Pourquoi un cadre, un chef d'équipe ne pourrait pas rire avec ses collègues ? Est-ce que l'humour, la bienveillance sont opposables à l'encadrement et au respect ? NON. On va nous expliquer qu'il y a des formations pour "gérer" ses émotions... Mais oui, bien sûr ! A une certaine époque, les parents expliquaient aux enfants qu'un garçon doit être fort et ne pas pleurer, sinon il était considéré comme faible. Maintenant on ne le dit quasiment plus et c'est bien heureux mais on va trouver autre chose pour continuer à faire en sorte que garçons et filles ne puissent pas assumer, qui, ils et elles sont. Pourquoi en 2023, on en est encore à devoir cacher son orientation sexuelle ? Il est où le problème ? Que dire des sites de rencontres où hommes et femmes cachent leur véritable âge, postent des photos datant de dix ans ou plus ? Cela commence fort pour une probable rencontre qui démarre sur un mensonge. Pourquoi est-il difficile pour certaines personnes d'assumer leur âge ? Quelles peurs sont à observer ? Personnellement en tant qu'homme sensible (et je me fou de savoir si je suis hypersensible, HPE ou autre), je n'ai aucun problème avec mon âge, mes rides, mes cernes ou ma chevelure abondante.... J'ai 49 ans tout simplement. Aujourd'hui, je me mets en quête de vérité, d'authenticité pour moi-même comme avec les autres. Quand je suis en séance, je parle à la personne comme je le ferai chez moi, quite à user d'un langage familier mais là aussi je m'en fiche, je reste qui je suis, le but étant de répondre à la demande de l'individu. Si en plus, on passe un bon moment avec rires à la clef, et bien c'est cool ! Actuellement, on développe l'intelligence artificielle. J'ai été curieux au début, avant de me rendre compte que, là aussi, on est en plein dans le "paraître". On va faire croire aux autres qu'on a écrit des textes, qu'on a étudié alors que rien n'est réel. Pour conclure, c'est mon nouveau credo : combattre le faux, les masques et la duperie. Alors mes amies, mes amis (l'écriture inclusive, non merci), soyons nous-mêmes en toutes circonstances. Sur ce, comme on l'entend tous les jours : BONNE JOURNEE et BON COURAGE !

P.S : Pourquoi cette photo de chat ? Parce qu'il est fatigué et qu'il en a bien le droit !!!

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page